La semaine dernière, des enfants âgés de 11-14 ans, inscrits dans les programmes éducatifs d’Amel ont visité l’exposition «Haneen» au Musée et centre culturel urbain de Beit Beyrouth.

Le thème de l’exposition est particulièrement sensible pour les enfants, qui sont principalement des réfugiés syriens, donc tout à fait concernés par l’impact de la guerre sur l’enfance. En fait, ‘Haneen’ est l’aboutissement du travail de 47 artistes libanais et syriens qui ont collaboré pour illustrer 39 histoires écrites par des enfants syriens réfugiés (âgés de 10 à 14 ans) vivant dans des campements informels au Liban.

Les jeunes visiteurs, qui font partie des programmes éducatifs des centres d’Amel, sont dans la même tranche d’âge et partagent des expériences similaires de guerre et de déplacement, rendant ainsi la visite de l’exposition particulièrement intéressante et émouvante.

Chadi Aoun, artiste et commissaire de l’exposition, rencontre les enfants

Les filles et les garçons ont montré un grand intérêt pour l’exposition et ont eu la chance de rencontrer et d’échanger avec certains des artistes et des commissaires de l’exposition.

Lorsque les enfants sont retournés dans les centres d’Amel, ils ont été regroupés en classes pour réfléchir collectivement et discuter de l’exposition et ainsi commencer à créer leurs propres histoires et œuvres d’art en suivant le même processus que “Haneen”.

L’exposition est préparée par l’UNICEF en partenariat avec l’Association Beyond et se tient dans l’un des monuments emblématiques de Beyrouth, Beit Beirut, un bâtiment de style ottoman partiellement démoli pendant la guerre civile.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here