Zeid Ra’ad Al Hussein, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme

“La Journée des droits de l’homme est célébrée chaque année le 10 décembre, jour où, en 1948, la Déclaration universelle des droits de l’homme – le document le plus traduit* et probablement le plus influent du monde – a été proclamée par l’Assemblée générale des Nations Unies qui existait alors depuis seulement 3 ans. ”

“La Déclaration universelle a permis d’améliorer la vie quotidienne de millions de personnes, de prévenir d’innombrables souffrances humaines et de poser les fondations d’un monde plus juste. Bien que la vision qu’elle porte n’ait pas encore été pleinement réalisée, le simple fait qu’elle ait résisté à l’épreuve du temps démontre l’universalité de ses valeurs d’égalité, de justice et de dignité humaine. ”

“L’année prochaine – le 10 décembre 2018 – nous célébrerons le 70ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, et cette année, la Journée des droits de l’homme marque le lancement de cette commémoration qui se déroulera durant toute une année.”

“Ce sera aussi, je l’espère, une année de réflexion profonde et intense sur l’importance vitale de chacun des 30 articles contenus dans ce document extraordinaire.”

“La Déclaration universelle a été rédigée par un monde blessé par la guerre, comme un remède prescrit par les Etats pour protéger leurs populations contre les pires instincts et omissions. Elle a été rédigée par des représentants, et approuvée par des dirigeants de pays de tous les continents ayant, pour reprendre les termes du préambule de la Déclaration, pris soudainement et cruellement conscience que « la méconnaissance et le mépris des droits de l’homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l’humanité ». ”

“Elle a été rédigée avec la connaissance de l’Holocauste et des attitudes, des politiques et des pratiques qui l’ont rendu possible, marquant la conscience de ceux qui n’ont pas réussi à l’empêcher.”

“Elle a été rédigée pour couvrir non seulement les droits civils et politiques, mais également les droits sociaux, économiques et culturels, tout en sachant que le développement ne peut se faire sans les droits de l’homme et que la jouissance de ces droits ne peut être entière sans développement – et que de tous deux dépendent la paix et la sécurité. ”

“Aujourd’hui, alors que la Seconde Guerre mondiale et l’Holocauste s’éloignent, cette prise de conscience semble s’estomper à un rythme alarmant. Les progrès gigantesques qui ont été réalisés grâce à la mise en œuvre progressive des principes énoncés dans la Déclaration universelle sont de plus en plus oubliés ou volontairement ignorés.

“L’universalité des droits de l’homme est contestée dans une grande partie du monde. Elle est largement attaquée par les terroristes, des dirigeants autoritaires et populistes qui semblent trop souvent disposés à sacrifier, à des degrés divers, les droits des autres au nom du pouvoir. Leur influence s’est accrue au détriment de la démocratie, de la paix et de la justice. ”

“Nous voyons de plus en plus de cruautés et de crimes perpétrés dans les conflits à travers le monde; un nationalisme hostile se développe, accompagné d’un regain de racisme, de xénophobie et d’autres formes de discrimination, y compris dans des pays qui vivaient avec l’idée que ces problèmes appartenaient au passé, sans imaginer qu’ils pourraient se reproduire ou réapparaître aussi facilement.”

“Nous voyons que les mesures prises pour mettre fin à la discrimination et promouvoir plus de justice – résultats de la Déclaration universelle et de l’ensemble important de lois et de pratiques qu’elle a engendré – commencent à être démantelées par ceux qui cherchent à profiter de la haine et de l’exploitation. Nous voyons une réaction négative contre de nombreuses avancées, y compris les droits des femmes et des minorités, en Amérique, Asie, Afrique et Europe. ”

“Nous voyons des dirigeants politiques qui nient ouvertement la vérité fondamentale de l’article 1 de la Déclaration universelle qui affirme que « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. ». Des dirigeants politiques qui défient la promesse de leurs prédécesseurs « de développer le respect de ces droits et libertés et d’en assurer, par des mesures progressives d’ordre national et international, la reconnaissance et l’application universelles et effectives ».

“La Déclaration universelle est un engagement de tous les États à protéger et à promouvoir les droits de l’homme. Il est essentiel que nous continuions à tenir les Etats responsables. Mais ces droits sont trop importants pour être laissés aux seuls États – trop précieux pour nous tous, et pour nos enfants. ”

“Alors que nous entrons dans l’année du 70ème anniversaire de la Déclaration universelle, il est juste que nous honorions ses réalisations et rendions hommage à ses architectes inspirés. En même temps, nous ne devons pas nous faire d’illusions: son héritage est menacé sur plusieurs fronts. Si nous ne défendons pas assez les droits de l’homme – si nous nous détournons quand ils sont maltraités – ils disparaitront lentement et mourront. Si cela arrive, le coût en vies humaines et la misère seront immenses, et l’humanité entière paiera un lourd tribut. ”

“En fin de compte, cela dépend de nous, de « nous le peuple » pour qui cette déclaration a été écrite. Cela dépend de moi, de vous, de chacun d’entre nous, dans chaque ville, province et pays où il y a encore la place pour s’exprimer, participer aux décisions, faire entendre sa voix. Nous devons agir pour promouvoir la paix, lutter contre la discrimination et défendre la justice. ”

“Nous devons nous organiser et nous mobiliser pour défendre la décence humaine et un meilleur avenir commun. Nous ne devons pas rester désemparés, à mesure que le système de valeurs de l’après-Seconde Guerre mondiale se défait autour de nous. Nous devons prendre une position ferme et déterminée: en soutenant résolument les droits des autres, nous défendons également nos propres droits et ceux des générations à venir. ”

FIN

Dimanche 10 décembre, le Haut-Commissaire célèbrera la Journée des droits de l’homme et le lancement de la campagne du 70ème anniversaire aux côtés de la Maire de Paris, Anne Hidalgo, au Palais de Chaillot à Paris – le site historique de l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH) par l’Assemblée générale le 10 décembre 1948.

Visitez le site web « Défendez les droits de l’homme » consacré à la campagne liée au 70ème anniversaire de la DUDH : http://www.standup4humanrights.org/

Parmi les initiatives visant à promouvoir la pertinence de la Déclaration universelle, le projet « Add your voice » a pour objectifs de promouvoir et de diffuser la DUDH dans plus de 100 langues. Une application en ligne permet de s’inscrire et de s’enregistrer en lisant un article de la DUDH dans sa propre langue et ensuite de le partager sur les médias sociaux en encourageant les autres à faire de même.
Visitez: https://www.un.org/en/udhr-video/

Rejoignez les milliers de personnes qui se sont déjà engagés à défendre les droits de l’homme : http://standup4humanrights.org/en/index.html#pledge:

* La Déclaration universelle des droits de l’homme détient le record mondial du plus grand nombre de traductions, avec actuellement un total de plus de 500 langues.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here