Aujourd’hui, jeudi 19 avril 2018 s’est tenu le séminaire de clôture de la phase pilote du projet «Répondre à l’urgence médico-sociale des enfants et jeunes en situations de rue à Beyrouth » mis en place par Amel Association International et le Samusocial International en faveur des enfants et des jeunes en situations de rue à Beyrouth.
Cette action est financée par le Centre de crise et de soutien du ministère des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI) français.

Rassemblant plusieurs acteurs et partenaires, le séminaire a été l’occasion de dresser le bilan de la phase pilote de ce projet, dont l’objectif principal est de lutter contre l’exclusion dans laquelle vivent les enfants et jeunes en situations de rue en allant vers eux grâce à un dispositif mobile, et en leur prodiguant un soutien social et médical, lors des maraudes, dans les centres Amel, ou encore en les orientant vers des structures de prise en charge adaptées.

Toute l’après-midi à l’Institut Français de Beyrouth, se sont succédées interventions et tables-rondes, en présence de Sabrina Aubert, Première secrétaire, Ambassade de France au Liban, Marie Chuberre, Directrice générale, Samusocial International, Olivier Ray, Directeur pour le Liban et la Syrie, Agence Française de Développement (AFD) au Liban, Kamel Mohanna, président-fondateur d’Amel Association International et Eric Lebas, attaché culturel à l’Institut français. Kamel Mohanna a profité de l’occasion pour remercier les partenaires en présence et saluer l’aspect audacieux de ce projet pilote mené d’égal à égal avec le Samusocial International.

Les discours d’ouverture ont été suivis d’un retour sur le projet, ses activités, et ses résultats, avec notamment une présentation de la méthodologie d’intervention du Samusocial International, d’une étude de cas, et d’une journée type de l’EMA. Deux tables rondes se sont ensuite succédées, et ont finalement laissé place à un cocktail de lancement de l’exposition photographique illustrant le travail de l’équipe mobile Samusocial / Amel dans la banlieue Sud de Beyrouth.

Ces tables rondes ont été l’occasion pour de nombreux partenaires de s’exprimer autour des enjeux liés à l’identification, l’orientation, et la prise en charge des enfants et des jeunes en situation de vulnérabilité. Notamment, des représentants des organisations Amel Association International, Samusocial International, ALPHA, Makhzoumi Foundation, Beirut Street Doctors, Arcenciel, Save the Children, International Rescue Committee (IRC), et une psychologue clinicienne. Les discussions ont été clôturées par quelques mots de M. Olivier Ray, directeur de l’agence de l’AFD de Beyrouth en charge du Liban et de la Syrie. Le projet va en effet pouvoir se poursuivre grâce au soutien et à la confiance de l’AFD qui l’a renouvelé pour une durée de 16 mois.

Enfin, cet évènement, qui a couvert les dimensions opérationnelles du partenariat entre Amel Association International (Amel) et le Samusocial International (SSI), s’inscrit dans un cadre plus général de coopération entre les deux organisations. En effet, Amel et le SSI ont initié, en 2017, une réflexion sur la solidarité avec les personnes en situation d’exil. Après avoir organisé deux séminaires, à Athènes et à Paris, Amel et le SSI lanceront officiellement un Mouvement de solidarité avec les personnes en situation d’exil, en juin 2018, à Rome, lors d’une rencontre euro-méditerranéenne, qui rassemblera plus d’une centaine d’institutionnels, de chercheurs et de mouvements de la société civile. Le lancement de ce Mouvement fait par ailleurs partie de l’approche stratégique d’Amel visant à intensifier la coopération Sud-Nord afin d’apporter une réponse, basée sur les valeurs de solidarité, de dignité et d’humanité, aux discours xénophobes et aux politiques durcissant l’accueil telle que l’ « Europe Forteresse ». En ce sens, Amel défend le droit à la mobilité, ancré dans les principes de l’universalité et de la non-discrimination, au cœur de son action.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here