Un ancien proverbe arabe raconte que le nom de chaque homme a une signification qui reflète un trait de leur vie. L’histoire que nous allons vous raconter est celle d’un garçon dont le nom signifie « terre aride ». Il s’appelait Bayar.

En 2012, une mère et ses deux enfants venant d’une petite ville du Nord-Est de la Syrie, dépossédés et choqués par l’horreur de la guerre sanglante affectant leur pays, débarquaient à Beyrouth. Incapable de vivre décemment depuis leur arrivée et désormais désignés « réfugiés », la vie de ces enfants et de leur mère avait pris un terrible tournant ; et cela, même dans la ville de Beyrouth.

Bayar, le plus jeune, avait dix ans. Son frère et lui trouvaient refuge dans les rues de Beyrouth, cherchant de quoi aider leur mère qui se battait sans cesse pour trouver un endroit où vivre en sécurité. Par le bouche à oreille, dans les ONG ou même les mosquées, partout où elle allait elle cherchait, jusqu’à qu’elle trouva une petite chambre non meublée dans le quartier Sud de Beyrouth.

L’équipe de l’unité mobile de protection d’Amel a rencontré ces deux frères dans la rue et les a intégrés au projet.  Elle a pu leurs offrir les premiers soins médicaux et un soutien psychologique ainsi qu’à leur mère.

Cette unité a commencé à opérer en partenariat avec l’ONG française Samu Social International. Leur objectif, assurer un soutien médical et psychologique aux enfants des rue et à leurs familles dans les quartiers défavorisés du sud de Beyrouth.

L’équipe de communication d’Amel a eu la chance de discuter avec Bayar au sein de la campagne #SuperBATAL qui cherche à mettre en lumière les milliers d’histoires de famille réfugiée arrivant à Beyrouth.

Pour la journée internationale des réfugiés, nous voulions vous raconter leur récit, qui sera le premier d’une lignée de sept autres histoires. Elles seront postées avec #SuperBATAL chaque mercredi des deux prochains mois.

Chaque enfant que nous avons rencontré, comme chacun d’entre nous, ont des héros, des modèles dans leur vies, et tous des rêves aussi.

 

Salut!

Je m’appelle Bayar, je viens de Syrie, ce pays qui souffre de cette horrible guerre. Mais je l’aime toujours et rêve toujours de retourner dans mon pays.

Je rêve d’avoir les pouvoirs de Spiderman pour pouvoir défendre les enfants apeurés et toutes ces pauvres personnes qui fuient des méchants.

Je travaille chez un barbier mais rêve d’être pédiatre pour soigner tous les enfants. Cependant je ne suis jamais allé à l’école, peut être j’irais lorsque je retournerais en Syrie, puisqu’au Liban aucune école ne m’a accepté.

Si j’avais les pouvoir de Spiderman je volerais l’argent des méchants et le distribuerais aux pauvres enfants pour qu’ils aient une vie meilleure, meilleure que la mienne.

Je rêve souvent d’avoir un lit bleu à moi tout seul, et une paire de roller que je poserais près de mon lit. Mais je rêve surtout de retourner chez moi, en Syrie et joue avec ma famille.

Mon message a tous les enfants de ce monde c’est : Soyez #SuperBatal et allez à l’école

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here