Le président de la Fondation Mérieux et son épouse visitent le centre mères-enfants d’Amel à Douris

0
40

Le Dr Kamel Mohanna, président de l’association Amel International, a accueilli M. Alain Mérieux, président de la Fondation Mérieux, et son épouse au centre mères-enfants d’Amel à Douris. Ils étaient accompagnés d’une délégation composée du Dr Robert Sabbagh, chef du Département de Recherche, du Dr Josette Najjar, représentante de la Fondation Mérieux au Liban, d’Elias Abi Aad, représentant de la principauté de Monaco, ainsi que de la représentante du ministre de la Santé, Lara Barrake, du gouverneur de Baalbek-Hermel, Bashir Khodr, et du président de l’Union des Municipalités de Baalbek, Shafiq Shehadeh. M. Ahmed Abboud, le Dr. Zeina Mohanna et Virginie Lefèvre étaient également présents en leur qualité de membres du conseil d’administration d’Amel. 

Cette visite a permis à l’ensemble de la délégation de mieux comprendre le travail réalisé dans les centres Amel, dotés de nombreux programmes et départements, et basés sur une collaboration étroite avec la population locale. Il s’agissait également d’inaugurer une nouvelle salle du centre portant le nom de Mme Chantal Mérieux, signe de la contribution de la Fondation Mérieux à la construction de ce centre dédié au soutien de la population locale et de ses environs.  

Le centre mères-enfants de Douris, géré par Amel, met en œuvre divers programmes en coopération avec la Fondation Mérieux, la Principauté de Monaco, le ministère de la Santé, la municipalité de Douris, l’Union des Municipalités de Baalbek, ainsi que le gouverneur de la région de Baalbek-Hermel. Il permet notamment d’offrir à ses bénéficiaires des prestations dans les domaines de la santé primaire, du RSH, du développement, de l’autonomisation des femmes et jeunes filles, de la protection contre les violences basées sur le genre, sans mentionner les différentes activités sociales récemment ajoutées aux missions du centre durant l’année en cours. 

La délégation a ainsi pu s’entretenir avec des membres des équipes Amel présentes sur le terrain. Chaque mois, plusieurs centaines de consultations et interventions sociales sont réalisées, incluant notamment : la pédiatrie, la gynécologie, les maladies cardio-vasculaires et les soins dentaires. A cela viennent s’ajouter la vaccination, la distribution de médicaments, des analyses médicales et des sessions de sensibilisation en lien avec la santé, autant de prestations auxquelles les bénéficiaires ont accès à titre gracieux. Le centre mène également des campagnes de sensibilisation, afin d’améliorer la prévention de maladies, telles que le choléra ou le COVID-19, et met en œuvre un programme de santé mentale implanté par Médecins du Monde, en partenariat avec Amel. 

Enfin, le centre de Douris a permis à l’association Amel de déployer dans les villes et villages des alentours sa campagne mobile de vaccination contre le choléra, lancée par le ministère de la Santé Publique et menée par Amel et ses partenaires internationaux dans la Bekaa et le Nord du Liban.

Le gouverneur de la région de Baalbek-Hermel, M. Khodr, a exprimé sa gratitude envers la Fondation Mérieux qui, par son initiative humanitaire, contribue à soutenir la région de la Bekaa en coopération avec l’association Amel International. M Khodr a également souligné le besoin de renforcer les capacités de réponses humanitaires, afin de pouvoir venir en aide à la population qui traverse la pire crise économique que le Liban ait connue. Enfin, il a mis en exergue l’engagement du gouvernorat dans l’octroi d’aides à l’ensemble des populations laissées-pour-compte dans la région de Baalbek-Hermel. 

Pour sa part, le Dr Josette Najjar a présenté le développement de la structure du centre de Douris et salué le travail d’équipe mis en œuvre avec les différents partenaires.

Le président de l’Union des Municipalités de Baalbek, M. Shafiq Shehadeh, a souligné l’importance de ce centre et du soutien qu’il fournit à la population de la région et de ses alentours, alors que le pays connaît des circonstances difficiles, notamment en ce qui concerne l’accès à la santé, devenu de plus en plus difficile pour une majorité de la population. Il a enfin remercié l’ensemble des acteurs présents pour la coopération exemplaire dont ils font preuve, puisqu’elle est dans l’intérêt de tous. 

De son côté, le Dr Mohanna a insisté sur l’importance des efforts communs et de l’approfondissement des partenariats locaux et internationaux pour améliorer la protection des populations résidant au Liban et préserver leur dignité dans ce contexte difficile. Il est selon lui fondamental de préserver le droit des populations au développement, qui constitue l’une des pierres angulaires de l’engagement d’Amel au cours des dernières décennies. En coopération avec ses partenaires et au travers de ses 30 centres de santé primaire, 6 unités médicales mobiles et ses 1400 employés et volontaires, Amel est parvenue à fournir un accès aux soins de santé primaire et aux programmes de développement aux populations les plus vulnérables.  

Amel Association International, grâce à ses branches locales et internationales, mais également à ses partenariats avec des organisations internationales telles que la Fondation Mérieux, lutte pour une refondation de la sphère humanitaire, qui doit être engagée et militante, afin de préserver les droits fondamentaux des populations marginalisées. L’association œuvre également en faveur de la construction d’un monde plus juste et plus humain, dans un contexte où les valeurs humaines connaissent un véritable déclin en Occident. Selon le Dr Mohanna, il est nécessaire de travailler ensemble à l’établissement d’un concept nouveau et pionnier de l’action humanitaire, qui se fonderait sur la solidarité et la dignité humaine, ainsi que sur le refus du double standard, surtout entre le Nord et le Sud, et l’engagement pour les causes justes des peuples, au premier rang desquelles la question de la Palestine, qui constitue l’essence de toute action humanitaire.

La philosophie d’Amel, association civile non sectaire, s’attache à préserver la dignité humaine au sein des sociétés, et à rendre les individus autonomes, indépendamment de leurs choix, afin de parvenir à un Etat de justice sociale au Liban, et de construire un monde plus juste et humain. Selon le Dr Mohanna, le partenariat qui a débuté avec la Fondation Mérieux, la Principauté de Monaco, la municipalité de Douris, le gouvernorat de Baalbek-Hermel et le ministère de la Santé Publique est l’unique moyen de préserver les droits fondamentaux des individus et la dignité humaine. 

Aussi, le Dr Mohanna a proposé de développer les activités dans les centres et dans les régions afin de faire face à la crise multidimensionnelle que traverse le Liban, projet qui a été accueilli favorablement par M. Alain Mérieux. 

Pour lire l’article sur le site de l’Orient le Jour veuillez cliquer-ici