Développement rural et genre

Malheureusement, dans une région comme le Moyen-Orient et dans les « pays en développement », les femmes se battent toujours pour les droits de l’homme les plus simples, navigants dans un système traditionnel très injuste, où l’État démocratique-civil n’est pas encore achevé. Ainsi, l’autonomisation et la protection des femmes sont toujours des missions prioritaires pour les ONG locales, en particulier celles qui se battent pour une société meilleure, fondée sur la justice sociale et l’égalité des droits, comme Amel.

En raison de la philosophie d’Amel Association International, les femmes sont essentielles pour susciter un changement social en tant que mère, épouse, collègue et citoyenne. L’autonomisation des femmes est donc essentielle pour Amel. En se concentrant sur leurs potentiels et leurs droits, Amel pense que l’autonomisation économique des femmes mène à l’indépendance sociale.

C’est la raison pour laquelle Amel participe fréquemment à des campagnes nationales de plaidoyer en faveur des droits des femmes et à la mise en œuvre de projets visant cette cause, mais en collaboration avec les hommes, au lieu de choisir de les combattre, car hommes et femmes sont également nécessaires pour bâtir un monde meilleur.

Le programme d’Amel sur le genre vise particulièrement les réfugiées et les femmes des zones rurales en mettant laccent sur laide socio-économique. Les sessions de formation et les activités de réadaptation d’Amel offrent aux femmes rurales la possibilité d’entrer sur le marché du travail, afin de leur donner les outils nécessaires pour développer une approche leur permettant d’obtenir la reconnaissance sociale qui leur est due.

De plus, Amel compte un nombre important de femmes bénévoles et 80% de son équipe de 800 personnes sont des femmes!

Éduquer un homme, c’est éduquer une personne et éduquer une femme, c’est éduquer toute la famille, et plus tard toute la société.

.

Amel Actualité