Inauguration du séminaire de la Croix Rouge Française

0
234

Le Fonds Croix-Rouge française, l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), la Croix-Rouge libanaise et l’Université Saint-Joseph ont organisé le séminaire « Transition humanitaire et réflexions éthiques au Liban » les 16 et 17 novembre 2017.  Cet événement s’est tenu au Campus des sciences humaines de l’Université Saint-Joseph, avec le soutien du Centre de Crise du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères et de l’Agence Universitaire de la Francophonie.

Cette rencontre,  a  rassemblé des intervenants d’organisations locales et internationales, d’institutions publiques ainsi que des universitaires engagés dans la réflexion sur l’éthique, l’humanitaire et le développement au Liban. Et ce, en présence de S.E. M. Salim Jreissati,  ministre de la Justice, M. Bruno Foucher, ambassadeur de France au Liban, M. Antoine Zoghbi, président de la Croix-Rouge libanaise, Pr Salim Daccache s.j., recteur de l’Université Saint-Joseph, Pr Jean-François Mattei, président du Fonds Croix-Rouge française.

À cette occasion, Pr Salim Daccache s.j., a souligné  que « sans vouloir donner des leçons, la situation implique que le regard soit global et embrasse toute la réalité libanaise pour être juste. « L’autonomie, la bienfaisance et  la justice, comme principes directeurs, doivent  être appliquées au  niveau humain, économique et surtout au niveau de la préservation de l’identité des uns et des autres. On ne peut et pour le bien des Libanais, tant  des Syriens, oublier que la perspective ultime est le retour digne  de la population syrienne à ses villes et à ses campagnes. C’est dans ce sens que je voudrais remercier le Fonds de la Croix Rouge Française d’avoir choisi le Liban et l’USJ comme lieu de réflexion et d’une meilleure connaissance d’une situation précaire qu’ils ne cessent de vivre. »

À noter que le Fonds Croix-Rouge française organise des séminaires qui se tiennent chaque année dans l’un des pays prioritairement concernés par les activités de recherche qu’il soutient. Ces rencontres réunissent une soixantaine de participants qui tentent de préciser ensemble les réalités et les perspectives du tissu humanitaire national, les modalités de la transition humanitaire et la question de l’éthique, à la croisée des regards, des disciplines et des expériences. Après Dakar en 2014, Abidjan en 2015 et Antananarivo en 2016, le séminaire du Fonds a lieu cette année à Beyrouth.

En favorisant le dialogue entre acteurs locaux et internationaux, ce séminaire vise à impulser des analyses intégrant action humanitaire, politiques de développement, action de proximité et recherche en sciences humaines et sociales. Ce faisant, l’objectif est d’encourager le débat sur les défis auxquels font face les populations et les organisations en décloisonnant le monde académique et les pratiques humanitaires.

Cérémonie de remise des Prix de recherche Fonds Croix-Rouge française 2017

La cérémonie de remise des Prix 2016 a eu lieu le 17 novembre 2017 à Beyrouth (Liban) à l’occasion du séminaire annuel du Fonds Croix-Rouge française. Pour cette 4ème édition, les Prix ont été décernés avec le soutien du Fonds AXA pour la recherche et en partenariat media avec Le Monde diplomatique. Trois lauréats ont été récompensés :

——–

Assaf DAHDAH

Prix « Jeune chercheur »

pour ses travaux de recherche prometteurs sur les trajectoires des migrations au Liban

Assaf Dahdah est un jeune post-doctorant ayant réalisé une thèse de géographie sur les travailleurs migrants dans les marges de Beyrouth, qui lui a permis de remporter trois prix (Prix Agence Universitaire de la Francophonie-bureau Moyen-Orient 2015, Prix Aix-Marseille Université 2015 et Prix du Comité National Français de Géographie 2015). S’intéressant pleinement aux dynamiques de migrations longues et courtes résultant des conflits, Assaf Dahdah poursuit aujourd’hui ses recherches sur les trajectoires des migrations à partir du Liban. Il étudie désormais les parcours et installations des réfugiés dans les principales villes turques carrefour de migrations (Istanbul et Gaziantep).

Séverine AUTESSERRE

Prix spécial du jury

pour ses travaux de recherche sur la construction et le maintien de la paix

Séverine Autesserre est une chercheuse française, professeure associée au sein de l’université Columbia de New York, spécialisée sur les thématiques du maintien et de la consolidation de la paix. Mme Autesserre a réalisé plusieurs recherches et études de terrains en République Démocratique du Congo, où elle a adopté une approche ethnographique de la pratique des « faiseurs de paix ». Plusieurs de ses publications ont été récompensées par des prix et récompenses aux Etats-Unis.

Gilles CARBONNIER

Prix honorifique

pour son parcours universitaire au service de l’action humanitaire et pour son engagement en faveur d’une collaboration renforcée entre la recherche et la société civile

Gilles Carbonnier est un enseignant-chercheur suisse. Professeur d’économie du développement, il est aujourd’hui directeur d’Etudes au sein du Graduate Institute of International and Development Studies à Genève, et également vice-président du Comité International de la Croix-Rouge. Il dispose de plus de 20 ans d’expérience en commerce internationale, coopération au développement et action humanitaire. Il a également été délégué du CICR en Irak, au Sri Lanka, en Ethiopie et au Salvador, puis conseiller économique de l’organisation. Son dernier ouvrage, Humanitarian Economics – War, Disaster and the Global Aid Market (2015), analyse sous un angle économique les crises humanitaires et la réponse apportée par les acteurs de l’aide.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here