L’Ordre de la Couronne attribué par la Belgique au Dr Kamel Mohanna: Amel à l’honneur!

0
133

Le 10 janvier 2024, Amel Association International (Amel) a souligné l’attribution de la décoration de Commandeur de l’Ordre de la Couronne à son Président, le Dr Kamel Mohanna. L’événement a réuni l’équipe de l’association ainsi que de nombreuses personnalités politiques, sociales et humanitaires dans le centre Amel de Haret Hreik.

La cérémonie s’est déroulée en présence de l’Ambassadeur de Belgique au Liban, M. Koen Vervaeke, ainsi que de M. Imran Riza, coordinateur résident et humanitaire des Nations unies, de M. Ivo Freijsen, représentant du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) au Liban, de Simone Casabianca, cheffe de la délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) au Liban, d’un représentant de l’UNICEF, d’un représentant de l’UNESCO, d’un représentant de l’ambassade suisse, de M. Elias Abi Aad, représentant la Direction de la Coopération internationale de Monaco, de Ziad Awak, maire de Haret Hreik, d’Adnan Aliyan, maire de Khiyam, d’Ali Hammadé, vice-président de la municipalité, de Hussein Khreiss, membre du conseil municipal, de Wahida Ghlayini, responsable du Centre d’urgence de santé publique au sein du ministère de la Santé, de Magdi Alawi représentant l’association Saada Al-Sama, de Hiba Kashour, représentant le Fonds des Nations-Unies pour la population, de Qassem Aina, président de l’association Beit Atfal Al-Sumoud, de Hussein Tohmaz, représentant l’association libanaise de protection sociale, et d’Ahmed Bazoun, journaliste. Les convives ont été accueillis par le Dr Kamel Mohanna et son épouse, Fayda, ainsi que par les membres du conseil d’administration d’Amel, Ibrahim Beidoun, Ahmed Aboud, Virginie Lefèvre, Zeina Mohanna, Qassem Aloush, Mohsen Zein al-Din, Zaki Taha, Hussein Madi, responsable du centre Amel de Kamed Al Loz, et des équipes du centre Amel de Haret Hreik.

A cette occasion, Manal Ghalayni, responsable du centre Amel de Haret Hreik, a partagé son expérience au sein de l’association, insistant sur le rôle du Dr Kamel Mohanna pour faire émerger en chacun de ses membres des leaders influents dans la société, conformément à la vision développée par Amel.

De son côté, l’ambassadeur Vervaeke a mis en lumière les accomplissements d’Amel, notamment en matière de renforcement de la citoyenneté au sein de la société, et le rôle pionnier du Dr Kamel Mohanna. Amel, qui se bat sans relâche pour l’accès de tous aux droits fondamentaux, est désormais en mesure de diffuser un modèle d’action humanitaire dans le monde entier. Il a salué les équipes d’Amel pour leur engagement humanitaire, quelles que soient les conditions, et leur indépendance. M. Vervaeke a également évoqué le partenariat entre Amel et le gouvernement belge, basé sur des programmes visant l’autonomisation des populations, comme l’illustre le récent projet sur l’autonomisation des femmes, des enfants et la protection contre l’exclusion.

A son tour, le Dr Mohanna a remercié l’ambassadeur Vervaeke et a salué la Belgique pour son soutien constant aux efforts humanitaires, illustré notamment par la position belge en faveur de l’arrêt du génocide contre le peuple palestinien à Gaza. Il a fustigé les attaques israéliennes contre le Sud Liban, qui ont affecté les centres de santé, notamment le centre de santé socio-développemental d’Amel à Khiyam, touché par les bombardements. Enfin, le Dr Mohanna a condamné les violations flagrantes de toutes les lois et règlements internationaux à Gaza, soulignant que la stabilité de la région passe nécessairement par une solution juste à la question palestinienne.

La distinction accordée par le roi de Belgique au Dr Mohanna est une reconnaissance de son parcours à la tête d’Amel Association International et une incitation supplémentaire à poursuivre son combat pour promouvoir l’humanité au Liban et dans le monde. Réaffirmant l’engagement d’Amel à construire un État de droit démocratique et citoyen au Liban, Kamel Mohanna a rappelé la nécessité de s’opposer à toute discrimination ou considération partisane afin de libérer les populations de toutes les formes d’injustice, de soumission et de dépendance.

Kamel Mohanna s’est adressé à l’auditoire en disant: « La mission d’Amel ne se limite pas à fournir des programmes humanitaires et de développement au sein de ses 30 centres et cliniques mobiles, dirigés par 1500 travailleurs et travailleuses. Amel est un mouvement social pour le changement, et sa mission est de poser les bases d’un changement social et politique dans le pays, en construisant une nouvelle culture et une vision de réforme, basée sur son expérience sur le terrain. Amel s’engage à accompagner les populations pour les amener à trouver la lumière intérieure en eux et à libérer leur énergie pour construire le monde de nos rêves. C’est pourquoi nous vous invitons à faire partie de ce mouvement, si vous croyez en ce rêve. »

Enfin, le Dr Mohanna a rappelé que tout travail humanitaire doit être libérateur et générateur de réformes et s’opposer à toute forme de néo-colonialisme. Cette action doit être menée en faveur des catégories populaires, par un travail à leurs côtés afin de réaliser le développement qui est la condition de la démocratie. Il a souligné que, pour être véritablement humanitaire, ce travail doit être engagé en faveur des causes justes des peuples, au premier rang desquelles la cause palestinienne. Kamel Mohanna a conclu en remerciant les invités, les travailleuses et les travailleurs d’Amel, son épouse Fayda pour son soutien continu, et, saluant la mémoire de son fils Bashar, ses enfants Zeina, Assaad, Mariam et Nour.

Pour consulter l’article publié par L’Orient Le Jour, c’est par ici!