Visite de l’ambassadeur de Belgique à Khiyam: “Je salue l’engagement d’Amel en faveur d’une société civile non-confessionnelle”

0
365

L’ambassadeur de Belgique au Liban, M. Koen Vervaeke, visite Amel à Khiyam.

L’ambassadeur de Belgique au Liban, M. Koen Vervaeke, accompagné de son épouse, ainsi
que de l’homme d’affaires M. Ali Nasr et son épouse, a été reçu par le Dr Kamel Mohanna,
fondateur de l’association Amel International, dans le centre Amel de Khiyam. A cette
occasion, les activités et les programmes mis en œuvre par l’association dans la ville et ses
environs, notamment en collaboration avec l’ambassade de Belgique, lui ont été présentés, en présence de Virginie Lefèvre, membre du conseil d’administration, de Maysam Haidar,
responsable du centre de santé et de développement de Khiyam, de Mohammad Al-Zayed,
coordinateur Santé, et des équipes de terrain.

L’action menée par Amel vise avant tout à protéger la dignité et les droits des habitants de
Khiyam – Marjayoun et des populations déplacées, avec une attention particulière portée aux femmes et aux jeunes filles, et de lutter contre les violences basées sur le genre. Le centre Amel de Khiyam est ainsi dédié aux soins de santé primaires, à la santé maternelle et infantile, aux soins à domicile, ainsi qu’à la santé mentale et permet un accès aux
médicaments de base. L’équipe Amel en charge des programmes liés à l’éducation et au
développement a présenté les activités mis en œuvre selon les besoins des populations locales, ainsi que les activités de sensibilisation et d’émancipation sociale des femmes et des filles visant à les protéger contre toute forme de violence et de marginalisation.

A cette occasion, l’ambassadeur Vervaeke a salué l’engagement d’Amel en faveur d’une
société civile non-confessionnelle. Il a également mis en lumière les réalisations humanitaires de l’association, qui utilise les technologies de pointe dans ses centres, ainsi que l’activité de la clinique mobile qui parvient à atteindre des populations difficilement accessibles. Amel se tient ainsi aux côtés des personnes sans discrimination, mettant en œuvre tous les moyens disponibles et œuvrant en faveur de partenariats tournés vers les personnes et la garantie de leurs droits.

De son côté, M. Nisr a évoqué l’ancrage d’Amel aux côtés de la population locale, lui
permettant d’agir en soutien inébranlable des populations locales, qui constituent les
véritables partenaires de l’association depuis sa création. Il a ainsi estimé que chaque Libanais devrait être fier de ce qu’Amel a accompli aux niveaux local et mondial.

Kamel Mohanna, pour sa part, a remercié la Belgique pour son soutien constant à la mission d’Amel, dédiée aux couches populaires, et a mentionné les contributions de M. Nisr et son soutien aux activités de l’association. Il a également souligné la mission essentielle que s’est fixée Amel : faire émerger une nouvelle culture au sein de la société libanaise, capable de faire face aux incuries qui déchirent le Liban.

En cela, les centres Amel dans la région de Marjeyoun-Hasbaya, regroupés à Halta, Fardis,
Al-Arqoub, Al-Khiyam, Ibel Al-Saqi, et Marjeyoun, représentent un exemple en matière de
coexistence, d’intégration et de diversité au Liban. Ils ont pour mission principale de
promouvoir la dignité humaine et la culture de citoyenneté, ainsi que de travailler avec toutes les personnes, quelle que soit leur affiliation, pour développer leurs communautés locales et les impliquer dans le processus de changement, afin de construire un état de justice sociale.

Kamel Mohanna a également réaffirmé l’engagement d’Amel à soutenir les citoyens, en
véhiculant une culture de solidarité et plutôt que de pitié, où l’être humain demeure le cœur de toute action. Œuvrant inlassablement en faveur de la dignité humaine, Amel peut s’appuyer sur 30 centres, six cliniques mobiles, deux unités mobiles d’éducation, et une unité de protection dédiée aux enfants des rues, ainsi que sur 1 500 volontaires à temps plein. L’association est ainsi présente à Ain El Remmaneh, Chiyah, Ersal, Kamed al-Loz, Ashrafieh, Bourj Hammoud, soit la majorité des régions du Liban.

Amel entend présenter un modèle d’action, tourné vers des solutions durables et s’engage à fournir les meilleurs programmes et services de développement aux populations des zones les plus marginalisées. La garantie de l’accès aux droits fondamentaux nécessite une solidarité et une responsabilité internationales de la part des décideurs et des personnes influentes, ainsi que la présentation d’un modèle de réussite.

Enfin, la délégation s’est rendue dans le centre de détention de Khiyam pour découvrir la
tragédie enracinée dans l’histoire du Sud-Liban et la souffrance du peuple sous l’occupation. Il s’agit d’une période charnière dans l’histoire du Liban, au cours de laquelle Amel s’est engagée à soutenir les gens en dépit de tous les dangers et les défis.