Le 10 juillet dernier, l’équipe du programme de soutien aux travailleurs domestiques migrants d’AMEL a eu la grande opportunité de présenter les conclusions de son étude et ses suggestions intitulées « Expérience vécue », le résultat d’une année de recherches, à ses partenaires internationaux du Réseau Arabe pour les Droits des Migrants (ANMR) et de l’Asie du Sud, à Amman, en Jordanie.

Cela faisait partie d’une conférence de trois jours réunissant des organisations de la société civile issues des pays de la région Moyen-Orient Afrique du Nord / Golfe et de la région de l’Asie du Sud qui envoient et accueillent des travailleurs domestiques migrants, pour échanger leurs connaissances sur la justice sociale et les initiatives pour le changement prises par les communautés.

AMEL présente sa recherche intitulée « Expérience vécue » à la conférence « Droits des Femmes à la mobilité et au travail : un dialogue de la société civile », à Amman, Jordanie, le 10 juillet 2019.

Nous sommes intimement convaincus que la lutte pour les Droits de l’Homme, afin d’être efficace et pertinente, nécessite à la fois un engagement dans la recherche et la collecte de données, ainsi que l’échange continu d’informations et d’idées entre les acteurs de la société civile engagés dans cette même lutte.

Au cours de l’année dernière, AMEL a mené une recherche financée par la Direction du développement et de la coopération (DDC), et dirigée par l’Alliance globale contre le trafic des femmes (GAATW), qui s’appuyait sur les expériences vécues et exprimées des femmes, migrantes et travailleuses domestiques au Liban, de même que huit autres partenaires issus des pays d’origine et des pays de destination, y compris le Bangladesh, le Sri Lanka, l’Inde, Bahreïn et le Népal.

L’étude complète sera prochainement publiée, avec les principales conclusions et des suggestions.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here