Le Collectif des ONG libanaises: Le tremblement de terre en Turquie et en Syrie est une crise humanitaire globale et nous soutenons les victimes avec tous les moyens possibles

0
128
Des représentants du collectif des ONG libanaises et du comité de suivi des organisations de la société civile se sont rencontrés au sein de la maison Amel pour les droits de l’Homme, à l’initiative du Dr Kamel Mohanna, coordinateur général du collectif. Il s’agissait d’élaborer un plan d’action et de lancer un appel à la solidarité et aux dons afin de venir en aide aux victimes, aux blessés et à tous ceux qui ont été impactés par le séisme dévastateur qui a frappé la Turquie et le nord-ouest de la Syrie, entrainant ainsi des milliers de morts, de blessés, de disparus et de sans-abris.
A l’issue de cette réunion, les participants ont publié un communiqué dans lequel ils ont exprimé leur solidarité et leur soutien envers les populations turque et syrienne. Ils ont également rappelé que cette catastrophe survient dans des zones sinistrées depuis plus de dix ans par la guerre en Syrie, et les effets d’une grave crise économique et climatique.
Il s’agit ainsi d’une crise humanitaire globale nécessitant une intervention internationale, et à laquelle les organisations humanitaires au Liban et à travers le monde ne peuvent rester silencieuses. Exprimant leur opposition face à l’expression d’un double standard et d’une discrimination à l’égard des victimes, ils ont appelé à s’abstenir de tout calcul politique et à faire preuve de respect devant une telle tragédie.
De plus, les participants se sont engagés à mobiliser et à dédier toutes les ressources disponibles afin de venir en aide aux victimes, aux déplacés et aux endeuillés dans toutes les régions touchées, sans exception, en collaboration avec les organisations locales syriennes et sous la supervision des ministères libanais compétents.
Au cours de cette réunion, les participants ont ainsi décidé d’envoyer un convoi transportant de la nourriture, du matériel médical et de secours vers les zones concernées. Vient s’ajouter à cela l’envoi de kits d’hygiène, de matelas et couvertures, de tentes et de dispositifs d’assistance pour les personnes handicapées. En complément, un appel aux dons financiers et en nature a été lancé (info@amel.org tél. : 70/168 119), et un entrepôt partagé est actuellement mis en place pour stocker les produits collectés par les membres du réseau. Cette campagne pourra, le cas échéant, être étendue, dans la mesure où les besoins en Syrie sont importants et dépassent les capacités de tous.
Parallèlement, les représentants du collectif et de la société civile rencontreront les principaux décideurs et influenceurs, notamment le ministre libanais des Affaires sociales, et chaque organisation humanitaire est appelé à faire de même afin d’amener les gouvernements et les personnes influentes du monde entier à remplir leur devoir envers les personnes souffrant de catastrophes naturelles, du froid, de la pauvreté, de la peur et de la marginalisation.
Enfin, le communiqué a exhorté tous les pays du monde à expédier l’assistance d’urgence nécessaire, afin de limiter les effets de cette tragédie sur les deux pays, ainsi qu’à faciliter et à organiser l’aide internationale pour que les secours parviennent aux populations. En particulier, les pays arabes doivent assumer leurs responsabilités envers la Syrie, qui a subi des années dévastatrices de guerre et de sanctions, laissant le pays exsangue. Les organisations affiliées au collectif des ONG libanaises et au Comité de suivi des organisations de la société civile feront tout leur possible pour aider les groupes populaires au Liban et dans le monde.
Pour lire ce qui a été abordé sur le site de l’Orient Le Jour veuillez cliquer ici